L'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue

< Les bulletinsTélécharger ce bulletin Janvier-février 2017

Emploi et main-d'oeuvre , Histoire et politique

L'État dans la région

— Mariella Collini

La présence des secteurs public et parapublic en région est l’un des leviers de leur développement, notamment par l’offre de services directs à la population, aux collectivités et au développement économique. Voici un tour d’horizon de l’évolution de la fonction publique et parapublique québécoise et de la fonction publique fédérale en Abitibi-Témiscamingue.

 




En Abitibi-Témiscamingue, la fonction publique québécoise totalisait 1 377 emplois en équivalent temps complet (ETC) en 2015-2016. Cet effectif est très largement composé de salariés réguliers (1 054 ETC) suivis des employés à statut occasionnel (297 ETC). Quelque 26 ETC étudiants et stagiaires complètent le personnel de la fonction publique québécoise dans la région. Pour l’ensemble de la période étudiée, soit de 2011-2012 à 2015-2016, le nombre d’ETC dans la région a diminué d’environ 6 % (-86 ETC). Cette baisse est principalement imputable aux deux dernières années, alors que la première moitié de la période étudiée était plutôt sous le signe d’une légère croissance. En nombre de personnes, l’effectif régulier se situait à 1 116 personnes en mars 2016. Dans la région, 79 personnes de l’effectif régulier ont quitté la fonction publique (départs à la retraite, démissions, etc.) en 2015-2016, alors que 44 ont été recrutées.

La fonction parapublique

La fonction parapublique, qui est constituée du personnel du réseau de la santé et des services sociaux, des commissions scolaires et des cégeps, totalisait, en 2014-2015, 8 017 emplois équivalent temps complet (ETC). Au cours de la période 2010-2011 à 2014-2015, le volume d’effectifs a fluctué en dents de scie, passant de 7 980 à 8 017 emplois ETC. Cela dit, l’année 2014-2015 s’est clôturé par un léger recul des effectifs comparativement à 2013-2014 (-42 ETC).

Près de 60 % des emplois parapublics se situent dans le domaine de la santé et des services sociaux, avec 4 733 ETC. En 2014-2105, ce secteur a réalisé des gains, et ce, pour une deuxième année consécutive. Ensuite, les commissions scolaires con-centrent 2 868 emplois ETC et le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, 416, soit un peu plus de 40 % des emplois du secteur parapublic.


Évolution des effectifs (ETC) de la fonction publique1 et parapublique2 québécoise

> Abitibi-Témiscamingue, 2011-2012 à 2015-2016

 

2011-2012

2012-2013

2013-2014

2014-2015

2015-2016

Fonction publique québécoise

1 463

1 470

1 496

1 459

1 377

Fonction parapublique québécoise

8 030

7 941

8 059

8 017

n.d

    Commissions scolaires

2 906

2 897

2 935

2 868

n.d

    Santé et services sociaux3

4 685

4 611

4 698

4 733

n.d

    Collèges

439

433

426

416

n.d

Notes : 1. L’effectif total comprend les employés réguliers et occasionnels, les étudiants et les stagiaires faisant partie des ministères et des organismes dont le personnel est assujetti à la Loi sur la fonction publique (LFP). Exercice financier du 1er avril au 31 mars. 2. Du 1er juillet au 30 juin de chaque année. 3. Les données en ETC du Secrétariat du Conseil du Trésor peuvent différer des données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Sources : Secrétariat du Conseil du Trésor du Québec, L'effectif de la fonction publique du Québec, 2015-2016, 2016 et compilation spéciale, novembre 2016.

 

La fonction publique fédérale

À l’instar de la fonction publique québé-coise, le nombre d’employés équivalent temps plein (ETP) de la fonction publique fédérale dans la région a chuté de 64 ETP au cours des cinq dernières années. Il atteint son plus bas niveau en mars 2016, avec 105 ETP.


Évolution des effectifs (nombre et ETP) de la fonction publique fédérale
1
> Abitibi-Témiscamingue, mars 2011 à 2016

 

Nombre

ETP2

Mars 2016

127

105

Mars 2015

132

113

Mars 2014

142

124

Mars 2013

157

133

Mars 2012

177

154

Mars 2011

196

169

Notes : 1. L’effectif de la fonction publique fédérale est constitué de l’ensemble des employés actifs, quelle que soit la durée de leur emploi (indéterminée, déterminée, emploi occasionnel et étudiant), et inactifs (les employés en congé non payé) de l’administration publique centrale (APC) et des organismes distincts (OD). 2. Équivalents temps plein (ETP) est la mesure utilisée pour représenter une année-personne complète d’un employé.

Source : Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, compilation spéciale, août 2016.

 

 

 



M'inscrire