L'Observatoire de l'Abitibi-Témiscamingue

< Les bulletinsTélécharger ce bulletin Novembre-décembre 2018

Développement social (pauvreté, logement)

L'action bénévole aujourd'hui

— Mariella Collini

Dans la foulée de la Stratégie en action bénévole 2016-2022, le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ) s’est intéressé au profil des bénévoles de tous les milieux et de l’ensemble des régions de la province. Voyons ce que les personnes de l’Abitibi-Témiscamingue ont répondu à un sondage1 visant à prendre le pouls de leur implication bénévole en les laissant dresser leur propre portrait.




Parmi les 149 personnes répondantes, exactement 100 donnaient volontairement et sans rémunération de leur temps au service d’une organisation, d’une cause ou d’une personne pour accomplir une fonction ou une tâche.

De façon générale, les bénévoles de la région sont plus nombreux, en proportion, à s’impliquer dans un cadre formel, soit auprès d’au moins un organisme, que de façon non encadrée, soit pour venir en aide à un individu. Précisément, un peu plus de la moitié d’entre eux (51 %) étaient impliqués uniquement auprès d’organismes, alors que 17 % offraient uniquement de leur temps auprès d’individus, qu’il s’agisse de membres de la famille ne vivant pas à la même adresse, d’amis ou de voisins. Les autres, soit 32 % des bénévoles de la région, étaient autant impliqués auprès d’organismes que d’individus; cette proportion est par ailleurs identique à la moyenne québécoise.

Que les bénévoles soient impliqués auprès d’organismes ou directement auprès d’individus, une plus forte proportion était âgée de 65 ans et plus (31 %) et à l’inverse, une plus faible proportion était âgée de 34 ans et moins (16 %) dans la région qu’à l’échelle québécoise, avec des parts respectives de 26 % et 25 %.

LA PRATIQUE BÉNÉVOLE
Dans la région, les bénévoles étaient proportionnellement plus nombreux qu’au Québec à s’impliquer bénévolement en compagnie d’amis, de membres de leur famille, voire de collègues. Ainsi, un peu plus du tiers, soit 38 %, préféraient faire du bénévolat en solo, en comparaison à 46 % pour les bénévoles québécois.

Le temps offert et le parcours bénévole
Environ 83 % des personnes impliquées effectuaient 20 heures et moins mensuellement, alors que 16 % y consacraient 21 heures et plus. Environ 61 % s’impliquaient bénévolement depuis 10 ans et moins, alors que 35 % avaient à leur actif 11 ans et plus de bénévolat. Notons que pour le temps investi et la durée de l’implication, la pratique bénévole régionale diffère peu de la québécoise.

10,5  Nombre moyen d’heures bénévoles mensuellement (10,2 au Québec) (5e rang provincial)

9,8    Nombre moyen d’années d’implication bénévole (9,7 au Québec) (8e rang provincial)

Les bénévoles de la région étaient nombreux à être actifs au sein d’organismes de la santé et des services sociaux (44 %) ainsi que de la culture et des loisirs (32 %). Les autres secteurs étant l’éducation, la religion, l’environnement ou la défense des droits. On note peu de distinctions entre la région et l’ensemble du Québec à ce chapitre.

Un bénévole sur trois a mentionné avoir, tour à tour, apporté un soutien pour de l’accompagnement ou des soins de santé, organisé des événements ou participé à des collectes de fonds. Plus d’un sur quatre (28 %) participait, à titre de membre, à une instance comme un conseil. Dans tous ces cas de figure, ces activités réalisées de façon bénévole étaient plus fréquemment mentionnées ici que dans l’ensemble du Québec.

LES MOTIFS DU BÉNÉVOLAT
Peu importe auprès de qui ils consacrent de leur temps, les bénévoles de la région le font principalement, et plus que dans l’ensemble du Québec, par plaisir ou par intérêt pour une cause ou une activité particulière (80 %). D’autres, soit 49 %, le font pour socialiser, échanger et développer un sentiment d’appartenance à un groupe avec qui ils partagent un intérêt commun. Et ce qui motive la majorité des personnes à demeurer actives bénévolement est de vouloir mettre à profit leurs compétences et leur expérience (54 %) ainsi que de contribuer à leur communauté (49 %).

 

Note : 1. Sondage mené en février 2018 par la firme Léger auprès de 3 338 personnes de partout au Québec, dont au moins 2 000 répondants devaient offrir bénévolement de leur temps à des organismes ou directement à des individus. Un nombre représentatif de participants bénévoles a été recruté pour chacune des régions administratives.

Source : Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ). Portraits régionaux des bénévoles et du bénévolat et Portrait régional des bénévoles et du bénévolat - Abitibi-Témiscamingue, 2018.



M'inscrire